5G : vers une société hyper-connectée

5GLa 5G se prépare avec la promesse d’une navigation incroyable. Un réseau du futur qui arrive alors que la 4G n’est pas encore déployée sur l’ensemble du territoire français, notamment dans les zones rurales. Difficile donc d’imaginer ce que pourrait apporter la 5G au quotidien. Quels enjeux ? Quelles nouvelles possibilités s’offriront à nous ?

Accéder au comparatif des forfaits mobile

La 5G, en bref

  • Une augmentation des performances (temps de chargement et de latence).
  • Une innovation au service d’une société hyper-connectée, avec des enjeux notamment dans les domaines de la santé, des transports ou de l’industrie…
  • Un déploiement progressif prévu pour 2020. 
  • Des premiers tests dès 2018 dans plusieurs grandes villes françaises (Bordeaux, Lille…).
  • Les offres 5G des différents opérateurs annoncées pour 2020. 

5G : de quoi parle-t-on ?

La 5G désigne la cinquième génération de couverture mobile après la 4G. Pour le moment la 5G est encore en phase expérimentale, ce qui ne l’empêche pas de faire parler d’elle. Une chose est certaine : la 5G est annoncée comme la génération de « rupture ». Cette technologie veut aller plus loin qu’une simple augmentation de débit ou des temps de chargement.

Aujourd’hui, la 4G sert essentiellement à l’utilisation des applications mobiles, au téléchargement de vidéos ou à la navigation sur le net via un smartphone. Les industriels veulent aller plus loin et ne pas cantonner la 5G à la téléphonie mobile. En effet, de nombreux secteurs sont dans le viseur de ce fameux « réseau de demain », tels que la santé, l’énergie, l’industrie, les transports ou les médias.

Si le passage de la 3G à la 4G répondait à un besoin de rapidité, la 5G s’inscrit dans le cadre d’un projet de société plus global. Alors que ce futur ultra connecté reste encore abstrait pour la plupart d’entre nous, la 5G prépare déjà le terrain. Comment ? En permettant à tous nos appareils et objets connectés de communiquer entre eux.

L’utilisation des réseaux mobiles ne fait qu’augmenter avec, en parallèle, l’apparition de nouveaux usages (drones, e-santé…). La demande est de plus en plus grande et les besoins des utilisateurs de plus en plus spécifiques. Fort de ce constat, la 5G ambitionne d’apporter une réponse à cette diversité, via une technologie unifiée, conçue dès le départ pour satisfaire ses différents types d’utilisateur.

>Pour plus d’informations sur l’historique des différents réseaux mobiles, n’hésitez pas à consulter notre article consacré à la 4G

5G

Comment fonctionnera la 5G ?

Les recherches sont encore en cours, néanmoins la 5G devrait utiliser les ondes millimétriques, pour le moment utilisées exclusivement par l’armée. Ce déploiement se fera de manière progressive. Dans un premier temps, la 5G offrira des performances dans la continuité de la 4G, qui augmenteront progressivement avec l’utilisation d’ondes millimétriques à très haute fréquence.

Le fonctionnement de la 5G sera également différent puisqu’il ne s’agira pas d’un seul et unique réseau. Pour l’instant, quel que soit l’utilisation ou l’appareil servant à la connexion (smartphone, montre connectée, tablette), le réseau traite les applications de la même manière. Avec la 5G, les réseaux seront multiples. Les applications se verront attribuer la fréquence la plus adaptée à leur usage. Les fréquences les plus rapides serviront aux applications nécessitant une performance accrue et beaucoup de data.

> Pour plus de précisions techniques sur les fréquences utilisées dans le cadre du déploiement de la 5G, il est possible de se rendre sur le site de l’ARCEP

Les objectifs de la 5G

La 5G répond à plusieurs objectifs. En premier lieu, il s’agit de proposer à l’utilisateur un réseau performant, plus fiable, qu’importe la position de l’objet connecté par rapport à la station de base. Autre effet recherché : la stabilité du réseau en mobilité, dans les transports en commun ou dans un véhicule personnel.

D’autre part, la 5G devrait consommer moins d’énergie pour une plus longue autonomie de nos appareils connectés.

La 5G en quelques chiffres

À titre de comparaison, quand le débit maximal en 4G pouvait atteindre 1 Gbit/s, avec la 5G, on pourra espérer jusqu’à 20 Gbit/s. De quoi faire pâlir la fibre optique.

Avec la 5G, on vise un temps de latence d’une milli-seconde, contre dix milli-secondes avec la 4G. La question de la latence sera d’autant plus importante quand les véhicules connectés auront envahi notre quotidien. Un temps de latence inférieur à une milli-seconde sera alors indispensable pour prévenir le risque d’accident.

La 5G, c’est pour quand ?

Bien que le travail à accomplir reste colossal, la 5G est annoncée dans certains pays pour 2020. En France, les premiers tests auront lieu dès 2018 dans plusieurs grandes agglomérations. L’opérateur mobile Bouygues Télécom fera des expérimentations à Bordeaux, tandis qu’Orange procédera à des essais en Hauts-de-France, notamment sur les villes de Lille et de Douai.

Pour les grands groupes du secteur, la 5G sera prête d’ici fin 2018. Il faudra ensuite compter deux ans de déploiement progressif. Quant aux premières offres 5G des opérateurs, elles feront leur apparition en 2020. Nous verrons si le classement du meilleur forfait sera bouleversé.

On vous donne la parole, participez au Forum Capitaine Crédit !